Table ronde du programme ANR “Eschatologies”

Le 20 juin 2011 se tiendra la seconde table ronde du programme A.N.R. “Eschatologies” à l’EHESS (105 bd. Raspail, salle 7). Elle aura pour thème Les moments eschatologiques. Son objectif sera de permettre aux participants du programme A.N.R. « Eschatologies » de présenter et de croiser les enquêtes menées sur ce que nous avons appelé « les moments eschatologiques », c’est-à-dire ces périodes inscrites en des lieux et un temps précis où les ressources eschatologiques sont, ou ont été mobilisées par des acteurs en réponse à des circonstances socio-culturelles et politiques qui peuvent être de nature très diverses. Le choix de la diachronie nous permettra d’envisager le degré d’articulation entre moments historiques et événements contemporains vis-à-vis du déroulement et de l’utilisation des unités symboliques, tant du point de vue d’acteurs individuels que de groupes sociaux. L’approche interdisciplinaire nous autorisera également à positionner ces faits sociaux au regard des discours dogmatiques qui les nourrissent et en forment l’arrière-plan.

 Eschatologie et temporalité

Liés à des conditions socio-historiques précises, les phénomènes d’attente eschatologique ont également invariablement pour base des spéculations relatives au Temps attestant un effort anthropologiquement situé de faire coïncider calcul des rythmes cosmiques, traditions religieuses et événements sociétaux. Partant de l’étude d’un certain nombre de moments eschatologiques, envisagés comme des points-clés, nous interrogerons l’interrelation unissant ces faits sociaux à l’idéologie et aux ressources symboliques qui sous-tendent leurs expressions concrètes. Les  acteurs, les formes et les enjeux de ces phénomènes sociaux seront également pris en compte en cherchant à délimiter la frontière entre investissement politique, phénomènes d’anxiété et discours religieux. Nous interrogerons jusqu’aux processus cognitifs mis en œuvre en posant la question du lien entre angoisse sociale, attente eschatologique et démentis infligés à cette espérance.

 9h. 00 Pierre Lory (EPHE/ IFPO de Damas): « La géographie symbolique dans les hadîths eschatologiques sunnites »

 9 h. 25 Xavier-Laurent Salvador (Université de Paris XIII): « lectures apocalyptiques des traductions médiévales de l’Ancien Testament (vers et prose): pour une eschatologie du traitement de la matière héroïque chrétienne ».

 9 h. 50 : discussion suivie d’une pause.

 10 h. 20 Enrico Raffaelli (Université de Toronto) : « Moments eschatologiques dans l’histoire du zoroastrisme: les textes apocalyptiques moyen-perses et leur fortune ».

 10 h. 45 Mandana Moavenat (SOAS – Londres) : « Qese-e Sanjan: The Zoroastrian Story of  forced immigration from Iran to India ».

 11 h. 10 Claudine Gauthier (EHESS): « Calculs calendaires et tan ¨ pas§n ».

 11 h. 35 discussion.

 12 h 00 déjeuner.

 L’eschatologie dans la mondialisation

Les faits étudiés ne se cantonnent pas à un terrain circonscrit : ils doivent être envisagés dans la mondialisation. Phénomène pluriel et disséminé, l’attente eschatologique contemporaine s’appuie, se nourrit et se diffuse en réseau  grâce à l’Internet et aux nouvelles technologies. Par ce biais, une dialectique véritable, accentuée par des événements tels que l’invasion américaine de l’Irak et la relance du messianisme chi’ite, s’est instaurée entre l’Orient et l’Occident autour de ce phénomène d’attente eschatologique. Les acteurs qui mobilisent un discours eschatologique alimentent leurs spéculations par des événements de la politique mondiale qu’ils érigent en justification de leur propre scénario apocalyptique, faisant du monde un champ de bataille spirituel. Nous essaierons de saisir ici la dynamique, les enjeux et le rapport dialogique qui s’instaurent – ou pas – entre les différents groupes religieux en présence.

 14 h. Lionel Obadia  (Université de Lyon II) : « Régimes d’historicité et eschatologies juives contemporaines : prolégomènes ».

 14 h. 25 Laurence Podselver (EHESS) : « La dimension messianique de l’Alya des jeunes juifs de France ».

 14 h.50 Barbara Peveling (EHESS) : « Le croisement des attentes eschatologiques : vision et  efforts prosélytes des protestants en milieu juif ».

 15 h. 15 discussion.

 15 h. 40 Philippe Gonzalez (Université de Lausanne) : « sept montagnes pour les gouverner tous :  les transformations dominionistes de l’eschatologie charismatique »

 16 h. 05 Mouloud Haddad (IISMM): « guerre froide et apocalypse : archéologie d’une eschatologie islamique originale ».

 16 h. 25 discussion suivie d’une pause. 

Eschatologie et expériences visionnaires

Le lien entre attente eschatologique et prophétie est un phénomène récurrent qui est à la base, à la fois, de la constitution de ces doctrines et de leurs réactivations ponctuelles au cours des âges. Annonces de temps futurs, considérés comme plus ou moins imminents selon les cas, ces faits s’enracinent toujours dans des révélations à des personnages médiateurs, en paroles ou en visions, élection qui leur confère un statut particulier. L’étude des mouvements messianiques-millénaristes contemporains ou encore des réseaux de visionnaires révèle que, loin d’être réservé à des figures antiques, ce rôle peut toujours être dévolu à des personnages qui sont définis ou s’auto définissent comme « prophète des temps modernes » ou « prophète de Dieu ». Nous analyserons ici le rôle et le statut de quelques-unes de ces figures, ainsi que la façon dont leurs messages et annonces peuvent être manipulées par des acteurs religieux, politiques et publics, parfois en leur absence – ou après leur mort – au moyen d’une adaptation consciente de leurs prédictions à des attentes d’ordre eschatologique. Il s’agira donc de partir de l’étude de postures eschatologiques pouvant être embryonnaires et banales pour pouvoir, à terme, faire l’analyse des conditions de leur basculement dans la radicalité.

 17 h. 00 Galia Valtchinova (Académie bulgare des sciences, Sofia): « Visionnaires et fabrication d’énoncés eschatologiques dans les Balkans postcommunistes ». 

 17 h 25 : Emma Aubin-Boltanski (CNRS) : « visions et apparitions de la Vierge au Liban (2000-2011) ».

 17 h. 50 : Hassan Elboudrari (EHESS) : «  Le paradis et l’enfer pour un musulman ».

 18 h 15 : discussion et conclusion de la table ronde. 

18 h. 45 : pot de clôture de la table ronde.

 L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles.

 



Citer ce billet
cleogauthier (2011, 8 juin). Table ronde du programme ANR “Eschatologies” Eschatologies. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oicp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search